Mardi soir encore

novembre 4th, 2008 air max bw pas cher

Et je la vois demain. Pour la première fois depuis que j’ai commencé ma thérapie, je ne vois pas quoi lui dire. Pour la première fois, je n’ai pas non plus réussi à réfléchir. Elle m’a demandé de la consoler, la Petite A*******, mais je m’en sens incapable. Je ne parviens pas à la consoler. Avec elle, je ne parviens qu’à pleurer.

Je rêve de mer, je rêve de vent, je rêve de loin. Je rêve d’effacer enfin ce chagrin.

Si forte ? Si faible, si faible ! Si faible… si faible.

J’aimerais bien

novembre 4th, 2008

Que quelqu’un m’explique pourquoi un spammeur s’acharne à poster des commentaires de pub depuis trois jours sur un article précis rapatrié des archives de mon ancien blog.

Enfin, quoiqu’il est tellement mignon, mon chat, que ça ne m’étonne pas plus que ça.

(depuis cette photo, il a doublé son poids et fait des cacas qui puent jusqu’à l’autre bout de l’appart’ - so sweet, isn’t it ?) 

Compte-rendu

novembre 3rd, 2008

C’était très sympa, et puis c’était extraordinaire, tout le monde souriait, était content, il n’y en avait pas un seul qui faisait la gueule“.

- Petite Taupe, épaté, à propos du mariage de mon père.

Mardi soir

octobre 28th, 2008

Aujourd’hui, je suis une jeune femme qui oscille entre moments de bonheur parfait et périodes de désespoir intenses dans lesquelles ma confiance et moi se trouve proche du zéro absolu.

Il y a quelques années, je rayonnais sur les dance-floors, j’étais une séductrice terrible, et je buvais pour ne pas Penser.

Adolescente, je me plaisais à évoquer dans les pages de mon journal intime mon masque rieur et facétieux qui cachaient une face livide et dépressive.

Petite fille, j’étais le clown de la classe, mais quand je ne faisais pas rire les autres, je pensais à la mort et du fond de mon lit, j’appelais ma maman, ma maman qui ne venait jamais me chercher.

La Chipolata adulte est une jeune femme épanouie, mais inconsolable. Parce que la petite Chipolata pleure toujours au fond d’elle. Alors ce qu’il faudrait, c’est consoler cette petite fille au fond de vous, qui a simplement besoin d’être prise dans des bras, qui a vécu des choses anormales, et qui dans le fond a simplement besoin d’être consolée.

m’a dit ma psy. Et j’ai pleuré.

Classe

octobre 28th, 2008

Sur Facebook, une photo de ma meilleure amie et de son fiancé, elle fait une super grimace.

Commentaire du futur mari sur la photo : “Vous avez vu la langue de ma chérie ? Vous pouvez être jaloux les gars ! “.

… Ou comment découvrir que son amie de vingt ans épouse un beauf macho et vulgaire, s’il nous restait le moindre doute à ce sujet. Félicitations, coupine ?

Inreconversion

octobre 27th, 2008

Selon Petite Taupe, je n’ai aucun avenir en tant que scénariste porno, soit disant même eux ils ont plus d’idées que moi. Je lui ai juste dit que…

“On serait à la montagne, et on serait dans une grande chambre d’hôtel avec une grande baie vitrée qui donnerait sur le paysage enneigé. Dehors il ferait froid, très très froid, et dedans il ferait tout douillet.

Nous on serait dans le jacuzzi en maillots de bain, et puis on commencerait à se faire des bisous, et comme on aurait trop chaud on finirait par enlever nos maillots.”

Qu’il est terre-à-terre, cet homme-là.

Oh happy day

octobre 23rd, 2008

Le matin dans le bus, on croise souvent les mêmes têtes. La jeune brune mignonne avec sa coupe au carré et sa sacoche, le rouquin tiré à quatre épingles, parfois cette mamie à cabat. En ce moment je vois souvent une femme qui transporte un petit garçon aussi blond qu’elle en poussette. La semaine dernière, il me remarque et me regarde, me lance des sourires béats, auxquels je réponds évidemment tout aussi béatement.

Cette semaine, il pleut. Vitres embuées, circulation bouchée, force est de reconnaître que cette ambiance-là ne me déplaît pas. Si ce n’est ce “skouik skouik” en peu fatigant à la longue, comme le bruit d’une chaussure en caoutchouc, mouillée… quel est l’imbécile qui peut bien faire ce bruit ?

Je regarde partout et finit par remarquer mon petit amoureux qui fait couiner sa chaussure et s’arrête quand mon regard se tourne vers lui, manifestement ravi d’avoir capté mon attention.

Happy day : mon fan-club compte depuis lors un premier et unique membre.

Trav’

octobre 21st, 2008

Enfiler des sous-vêtements dédiés au sexe opposé. Sentir des coutures à des endroits inhabituels, frémir de ce contact inhabituel sur la peau. Se sentir femme, résolument.

Ce matin, j’ai mis un des boxers de Petite Taupe.

Le lundi au soleil

octobre 20th, 2008

J’ai marié mon père et j’ai fait la potiche toute la journée, et j’ai serré ma belle-mère dans mes bras ou c’est elle qui m’a serrée ou alors un peu les deux, j’ai regardé avec admiration Petite Taupe évoluer devant mes vieilles tantes (qui l’ont trouvé fort poli) et mes jeunes cousines (qui l’ont trouvé très canon).

Nous nous sommes couchés exténués samedi soir et je me suis réveillée dimanche matin avec une sacrée gueule de bois, pourtant je n’avais pas bu tant que ça.

Je suis restée un peu mal toute la journée, j’ai lu un truc pas rigolo qui a fait remonter quelques souvenirs en moi. J’en ai raconté un très très secret, et j’ai pas mal pleuré. Je me suis endormie les yeux encore gonflés de larmes sur l’oreiller.

Et la semaine qui recommence (ce matin : Scandinavie, cet après-midi: Royaume-Uni). J’ai eu beaucoup de peine à me lever, encore une semaine entière à tirer… j’ai envie de repos, je rêve de vacances, et je crois que j’ai vraiment besoin de ma psy.

Il y a longtemps que je t’aime

octobre 18th, 2008

Cela fait bientôt dix ans que j’ai appris à te connaître. Si on m’avait dit à l’époque qu’il te faudrait attendre des années pour rencontrer une femme dont tu tombes assez fou amoureux pour prendre en quelques mois la décision de l’épouser, j’aurais certainement haussé un sourcil, souri.

A presque 60 ans, mon père se remarie… Je suis fière, et surtout très heureuse pour toi, Papa.